Profitez d'une promotion exceptionnelle du 9 au 22 septembre* 2019 : jusqu'à 33% d'économies sur une séléction d'éditions limitées de l'été !
Comment gérer son stress à l’approche des examens.

Comment gérer son stress à l’approche des examens.

Bientôt le bac, les partiels et avec eux, les révisions, le stress et le surmenage du ciboulot.

Dans tout juste une semaine, le top départ du bac sera donné. 

Voici nos conseils pour vous préparer aux épreuves en toute sérénité.

Ventre noué, rythme cardiaque accéléré, sommeil perturbé…

Voici venue la période du bac et son lot de stress qui l’accompagne.

Et rares sont les étudiants qui peuvent se vanter d’être détendus, 8 lycéens sur 10 déclarent être stressés, selon un sondage du journal L’Etudiant .

Les résultats de ces épreuves sont en effet déterminants pour la suite. 

Le corps humain à deux grands principes!

Le stress est une réaction positive qui nous donne les moyens de réagir.

Le corps humain est régi par deux grands principes: celui de confort et celui d’économie.

Mais pour faire face à un événement exceptionnel, il est nécessaire de mobiliser toutes vos ressources et ainsi de sortir de votre zone de confort et de ne plus fonctionner sur le principe d’économie.

Le stress est donc une réaction nécessaire, dont il faut apprendre à maîtriser les conséquences.

Faire du sport peut être un très bon moyen pour cela.

Car dans le cerveau, le stress se traduit par un afflux d’adrénaline, de nutriments et d’oxygène.

Un véritable “shoot” d’énergie.

Si cette surcharge énergétique ne trouve pas son exutoire physique, cela peut provoquer des désordres tels que des troubles du sommeil, des maux de ventre, une souffrance psychique.

Faire du sport vous permet d’évacuer cette énergie accumulée.

Mais ce n’est pas le seul moyen pour gérer votre stress.

stress

Bien dans son corps et bien dans sa tête!

À l’approche d’un examen, il faut particulièrement veiller à avoir une alimentation équilibrée ainsi qu’un sommeil réparateur.

Des conseils de bon sens qui s’appuient sur une théorie psychologique, la pyramide de Maslow, qui hiérarchise les besoins selon leur degré de priorité.

Tout en bas il y a les besoins physiologiques: dormir, manger…

Et s’ils ne sont pas remplis, vous ne pourrez pas vous élever aux besoins supérieurs comme la confiance en soi qui joue dans la réussite d’un examen.

Il faut donc commencer par bien vous connaître.

Notez pour pouvoir identifier ce qui vous est bénéfique ou au contraire ce qui vous dessert.

Par exemple: essayez de déterminer à quelle heure vous êtes le plus performant pour réviser, quels aliments vous permet de vous sentir mieux dans votre corps, plus énergiques, plus concentrés, quelles méthodes sont les plus adaptées pour vous déstresser (le sport, la danse, la relaxation, se confier, le chant…), qu’est-ce qui vous permet de mieux dormir ou au contraire rend votre sommeil plus difficile.

Noter vous permet d’apprendre à mieux vous connaître pour agir en fonction de soi car chaque fonctionnement est spécifique.

De la bienveillance envers vous-même!

cerveauPour apprivoiser le stress, il faut tenter d’adopter une attitude positive et bienveillante envers vous-même.

Le cerveau n’entend pas la négation. Si vous vous répétez tout le temps qu’il ne faut pas rater, il entend juste “rater”.

Mieux vaut faire des tournures de phrases positives comme “j’ai envie de réussir“.

Autre conseil: réfléchissez de la façon la plus rationnelle possible et ne pas vous laissez déborder par vos émotions.

Il faut garder à l’esprit que le stress déforme notre perception de la réalité.

Certains peuvent avoir l’impression de tout rater alors que ce n’est pas vrai.

Dans ce cas, remémorez-vous vos réussites.

Une chose est certaine: il faut éviter de vous comparer aux autres.

Chacun est différent et il n’y a pas de recette miracle pour gérer vos angoisses.

Mais dans tous les cas, mieux vous révisez et moins vous êtes stressé.

Et si malgré tout, le mal-être s’installe, il ne faut pas le garder pour vous, sans nécessairement faire appel à un psychologue.

Mais quand le stress devient trop envahissant, il ne faut pas hésiter à consulter.

Qu’est ce que je mange avant mes examens ?

Pour booster le cerveau, on privilégie dans les assiettes les sucres complexes tels que les féculents, les légumes secs, pains complets et autres sources de vitamine B qui apportent de l’énergie diffuse entre les repas pour ne pas ressentir de fatigue intellectuelle. 

On pense également aux épinards qui  permettent d’améliorer considérablement les performances intellectuelles.

Contre la fatigue, on mange des protéines avec de la viande, des œufs et du fromage pour maintenir dans le sang le taux de sucre et ne pas ressentir d’épuisement.

Pour la mémoire, enfin, on opte pour les poissons gras riches en oméga 3, les légumes secs et les bananes riches en magnésium et qui aident à la fabrication de neuromédiateurs. 

La veille des examens : on avale des repas riches en sucres lents comme les féculents du type pâtes, riz, pommes de terre pour lutter contre le stress et l’anxiété.

Qu’est ce que je mange pendant mes examens ?

Au réveil, il faut se forcer à prendre un bon petit déjeuner.

Pour bien attaquer la journée, buvez un grand verre d’eau pour chasser les toxines, faites vous des tartines beurrées ou un grand bol de céréales avec du lait ou un yaourt et enfin, terminez par un fruit ou un jus pour faire le plein de vitamines.

A force d’être trop sollicité, il se peut que vous ressentiez un coup de fatigue. Alors pour donner un coup de fouet au cerveau, on avale des barres de céréales et même des confiseries pour faire remonter le taux de sucre dans le sang et repartir de plus belle sur votre devoir.

Enfin, à midi vous n’allez sûrement pas avoir le temps de faire une véritable pause repas. Alors si vous allez déjeuner sur le pouce, prévoyez le coup en apportant votre sandwich au pain complet et finissez par un fruit et un yaourt.

Qu’est ce que je mange après mes examens ?

Après cette période riche en émotions, désormais, il est temps pour vous de faire le vide et de vous relaxer non pas en faisant du yoga mais plutôt en mangeant des aliments qui ont des vertus apaisantes.

En première position, on retrouve le chocolat noir, l’aliment anti-stress et relaxation par excellence.

Mais d’autres aliments tels que les amandes, les noix et autres graines de tournesol sont les meilleurs alliés des personnes stressées

Éviter les médicaments.

Certains jeunes se réfugient quant à eux dans la prise de substances, ou des stimulants médicamenteux. 

Un lycéen sur six déclare avoir pris un produit au cours des 12 derniers mois.

Mais nombre de ces substances sont sans effet sur la concentration, tandis que d’autres ont des effets indésirables, comme la Ritaline, un dérivé des amphétamines.

Et si ces produits confèrent un sentiment de puissance, ils ne permettent pas d’améliorer sa gestion du stress sur le long terme. 

Il faut éviter la prescription d’anxiolytiques chez des adolescents, surtout face à une situation de stress tout à fait normale en période d’examens. 

Quant à l’alcool et aux drogues, ils sont déconseillés.

Il faut éviter les psychotropes car sur le moment on croit que ça va mieux, mais cela a un impact négatif sur le cerveau et les performances.

Le bon mélange pour le corps et l’esprit!

Pour rester concentré, il y a LR LIFETAKT Mental Power.

La combinaison de produits Mind Master et Pro Balance permet de neutraliser les effets négatifs du stress dans le corps et donne une nouvelle énergie.

Vous avez besoin d’énergie rapidement pour maîtriser toutes les situations ou pour vous booster lors d’un moment de fatigue.

Dans de tels moments, LR LIFETAKT Mind Master Extrême vous donne un coup de fouet énergétique.

Flèche

Si cet article vous a plu et vous pensez que cela peut intéresser d’autres personnes, cliquez sur “j’aime” et partagez-le.

bouton-contact-messenger

Laisser un commentaire

Afficher un lien vers mon dernier article

error: Le contenu est protégé !!